Loading...
Loading...

Analyse

gratuite

La première analyse revient à re-calculer le TEG et de déterminer le gain potentiel

Garantie de
remboursement

Nous nous engageons à vous rembourser l’intégralité des sommes versées.

Engagement
à prix fixe

Un prix fixe, quelque soit la durée de la procédure juridique.

Des experts
à vos côtés

Une équipe d’expert  vous accompagnent tout au long de la procédure.

Quelles sont les différentes erreurs commise pas votre banque?

  • Omission de la période ou du taux de période.

  • Communication de plusieurs TEG successifs.

  • Omission d’un élément nécessairement compris dans le calcul du taux effectif global.Non conformité du mode de calcul de TEG utilisé aux dispositions de l’article R.313-1 du code de la consommation.

  • Calculée sur une année lombarde de 360 jours.

En savoir plus …

Comment faire pour être accompagner?

Il vous suffit de remplir une demande d’étude confidentielle.

Un conseiller vous contactera dans les 24h suite à votre demande.

Après réception de votre dossier un délais de 30 jours est nécessaire à l’analyse du dossier.

Notre équipe de consultant, restera en étroite collaboration avec vous jusqu’à la fin de la procédure.

Remplir la demande d’analyse gratuite

Vous avez des questions? nous y répondons

Y a-t-il des erreurs ?

Que prévoit la loi ?

Qu’est-ce que le TEG ?

Comparatif des erreurs

Qu’est-ce que le TEG ?

Pour permettre la comparaison entre deux crédits immobiliers, la loi a instauré la notion de Taux effectif global (TEG). Contrairement au “ taux de base“ de votre prêt (celui que vous avez négocié avec votre banquier), le TEG comprend l’ensemble des frais obligatoires liés à l’emprunt, c’est-à-dire le taux nominal mais aussi les frais de dossier, les primes d’assurance décès-invalidité, les frais de garantie, etc. Le TEG reflète le vrai prix de votre crédit. Le Code de la consommation impose que toute publicité comporte la mention du TEG « de manière parfaitement lisible et compréhensible par le consommateur » (article L312-4). Vous trouverez donc sans difficulté votre TEG dans votre contrat de prêt. » Si celui-ci ne s’y trouve, vous pouvez êtres indemnisé.

Que prévoit la loi ?

Un TEG erroné revient à  indiquer un prix différent de ce que le crédit vous coute en réalité… Voilà pourquoi un TEG faux est sanctionnée par la loi. Si le TEG de votre contrat est erroné, la loi prévoit « la nullité de la clause de stipulation des intérêts ». Autrement dit, le taux de base de votre emprunt (celui que vous aviez négocié à la banque) est remplacé par le « taux légal » en vigueur au moment où vous aviez signé votre contrat de crédit.

Y a-t-il des erreurs ?

Les banques se trompent très régulièrement dans le calcul du Taux effectif global, et font même des erreurs quasi systématique ! Des milliers de contrats sont viciés car ils découlent d’un même modèle, lequel modèle est lui-même entaché d’une erreur ainsi répétée au fil des crédits accordés. Il faut bien comprendre que l’interlocuteur du client, c’est-à-dire votre chargé de compte en agence, ne refait pas les calculs du TEG réalisés par son ordinateur. Voilà pourquoi de nombreuses erreurs échappent à leur vigilance… Vous n’imaginez évidemment pas que votre banquier, à qui vous faites confiance, puisse commettre de telles méprises ? Mais, croyez-moi, vous devez vérifier votre crédit immobilier car l’enjeu est très important.